Comment vulgariser les mathématiques ?

Comment vulgariser les mathématiques ?

Aujourd’hui, nous nous adressons à ceux qui voudraient parler de mathématiques en dehors des salles de classe. Si vous êtes professeur, ce texte peut vous être utile, mais nous nous adressons surtout aux vulgarisateurs qui parlent de mathématiques ou qui sont amenés à utiliser des mathématiques avec un autre public que des matheux. La question qui va nous préoccuper aujourd’hui est de savoir dans quelle mesure il est important ou/et pertinent de mettre des formules mathématiques compliquées dans votre propos. 

Les atouts des formules dans sa communication 

Vous êtes vulgarisateur et vous souhaitez mettre une ou des formule(s) mathématiques dans votre communication ? Que celle-ci se fasse en conférence, dans une vidéo YouTube ou sur un blog, le plus important est de penser à votre public. Si ce dernier est capable de comprendre facilement une équation, l’utiliser peut vous permettre de gagner du temps, vous allégeant d’un long discours. 

De plus, la lecture de l’équation sera (pour ceux qui savent la lire) toujours plus claire qu’un long discours pour expliquer l’équation. L’équation est donc une garantie de clarté. 

Vous avez du mal à savoir si votre public comprendra l’équation ? Si ce que vous voulez dire nécessite de passer par une équation, c’est que votre sujet n’est peut-être pas vraiment grand public. Ainsi, même si vous devez vous assurer que votre propos est compréhensible, il semble plus évident de les utiliser, puisque votre public s’y attendra.   

Les dangers de l’utilisation des formules 

Le danger de l’utilisation des formules advient lorsque votre public n’est pas capable de comprendre votre équation. Il peut y avoir de nombreuses raisons à cela. Votre propos est peut-être très poussé et votre public manque de connaissances pour le comprendre. Vous pouvez aussi  faire face à une peur de l’équation (ou tout simplement une peur des mathématiques) qui est très fréquente chez les adultes, suite à de mauvais souvenirs d’école. Dans ce cas, l’utilisation des équations est excluante et vous allez perdre certaines personnes.  

Même avec un public qui n’a pas peur des mathématiques, la lecture d’une équation demande toujours un effort intellectuel supplémentaire. Le fait d’avoir à faire cet effort peut vous faire perdre votre public, alors même qu’il est intéressé par le sujet. 

Quelques conseils pour une bonne utilisation des formules mathématiques 

Soignez l’introduction de vos équations 

Pensez à introduire vos équations lentement. Pour capter vos interlocuteurs, il vaut mieux introduire votre sujet avant de mettre la moindre équation dans votre propos, car une équation posée d’emblée peut être assez effrayante. De plus, une équation s’explique et ne se suffit pas à elle-même. 

 Facilitez la lecture

Pour faciliter la lecture de vos équations, il peut être intéressant de remplacer les lettres par des mots. Cela va rendre l’équation un peu plus lourde mais elle sera lisible pour quelqu’un qui ne connaît pas les lettres. Ainsi Force = G (Masse de la Terre x Masse de la Lune/ distance²) sera bien plus compréhensible que F=G (MT  x ML / d²)

Essayer d’éviter les constantes

Faites attention quand une lettre correspond à une constante, parce que c’est souvent cela qui peut bloquer votre public. Dans l’équation ci-dessus, G, la constante de gravitation, est ce qui est le plus obscur. Une constante peut souvent être remplacée par une formulation pour rendre votre propos plus accessible. Plutôt que de dire « Force égale …» il sera possible de dire « est proportionnel à …», ce qui reste exact et permet de contourner la constante en donnant la formule suivante : F ∝  Masse Terre x Masse Lune / distance².

Attention cependant, on ne peut pas supprimer n’importe quelle constante ! Votre propos doit rester exact donc vérifier toujours que vous avez les capacités mathématiques pour simplifier. 

En résumé, lorsque l’on veut utiliser des équations en vulgarisant, les mots d’ordre sont clarté et précision. Demandez-vous ce que cela apporte vraiment à votre propos. Si c’est vraiment nécessaire, alors mettez-là, mais si vous n’en avez pas vraiment besoin, ne perdez pas vos interlocuteurs pour rien. 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire